La poésie kabyle de Tarik AÏT MENGUELLET

Tarik AÏT MENGUELLET (c) DR
Le 26-10-2018, L'ANNEXE

Tarik AÏT MENGUELLET (dit TAM) est auteur, compositeur et interprète, il habite un village dans les hautes montagnes de Kabylie. Il sort son premier album en 2012, "Ddunit", qui comprend sept chansons : a tamurt-w (mon pays), a tin ibeɛden (toi qui es loin de moi), aɛraben d wudayen (les Arabes et les juifs), a yemma (ma mère), lesnin (les années), ddunit (la vie) et lakul (l’école). Cela parle de l’amour d’un pays voué à un sort qu’il ne mérite pas, d’amours perdus, de guerre et de paix. 

En 2016, il crée un deuxième album, "Ni gh-as", contenant huit chansons : ad zuregh (je visiterai), felğalim (pour toi), ni -as (je me suis adressé à …), a tawaghit (calamité), l baz (l’aigle), lmut ḥninen (douce mort), aɛrus a bu barnus (l’escargot) et yefratt d rray-is (conscience libérée). Des thèmes tels que la vie et la mort, l'amour et la désillusion, l'enfance, le poète et sa relation avec le réel, l'émigration, le voyage et surtout le retour, y sont abordés. Il propose un univers musical mêlant des mélodies universelles aux couleurs traditionnelles berbères, et choisit pour la scène, une formation instrumentale acoustique qui lui permet d'obtenir la sonorité idéale: l'élégance musicale en toute simplicité, au service des mots, de sa poésie kabyle. 

TAM était pour la première fois sur scène en France le 12 octobre dernier, à Paris, dans le cadre de la 1ère édition du festival Amazigh Legend's, consacré aux musiques et arts berbères.

Tarik AÏT MENGUELLET (chant, mandole, harmonica), Abdessamad BENSLIMANE (violon), Stéphane BULARZ (contrebasse) et Hassan BOUKERROU (percussions) se retrouveront à L'ANNEXE afin de préparer leur prochain en farnce, le samedi 27 octobre, à l'Espace Miramar de Cannes.

La structure marseillaise Sud Culture soutient leur projet.

Pour plus d'informations sur les artistes - Pour plus d'informations sur les artistes